13 rue des Bois 37250 MONTBAZON
06.03.55.36.51 02.47.26.13.25
 
Comment choisir un radiateur électrique ?

Vous souhaitez installer un chauffage électrique et confortable.
- Quel radiateur électrique choisir pour le confort absolu ?
- Quel radiateur électrique choisir pour faire des économies d'énergie .

Le chauffage électrique a changé d’ère et offre aujourd’hui des solutions adaptées à vos besoins.
Que vous soyez en recherche de confort et d’économies, que vous ayez un rythme de vie régulier ou irrégulier, que vous ayez envie de vous créer un cocon de confort ou d’un radiateur qui s’adapte à votre vie…. 

Cédric Mélay (entreprise Élecodom) a toujours une solution pour vous.

 

 
 
 
Les VMC
Désormais imposée dans les constructions neuves, la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) est éfficace. Ici, on parle bien de Ventilation car le principe est celui d’un moteur qui va accélérer le flux naturel de l’air de votre logement. Elle est dite contrôlée car le flux d’apport d’air neuf est maitrisé d’abord sur les prises d’air généralement pratiquées sur les fenêtres des pièces à vivre (chambres, salons) pour ensuite évacuer l’air par des bouches dite d’extraction dans les pièces techniques ou humides (salle de bain, cuisine, toilettes). Tout l’enjeu est de faire en sorte que l’air vicié extrait ne soit pas évacué avec toutes les calories qu’il contient !

LES VMC simple flux

Les premiers systèmes de VMC, les plus simples et accessibles en prix sont les systèmes dit simple flux où l’air sain de l’extérieur chasse l’air « vicié » de l’intérieur par des bouches d’extractions et une sortie de toit.

Les VMC Double Flux

C’est la solution idéale car son principe est que l’air vicié extrait réchauffe l’air sain capté en extérieur ou rafraichit l’air chaud l’été, grâce à un dispositif d’échangeur thermique.
Les entrées d’air des fenêtres dans ce cas ne sont plus nécessaires, l’air sain est capté en toiture et l’air vicié évacué par une seconde sortie de toit.
Le choix entre les VMC double flux va se faire sur leur rendement, c’est-à-dire la quantité d’énergie récupérée et transmise à l’air sain. Ce rendement va de 70% à 92% pour les modèles les plus performants, ce qui rend quasi-neutre le poids du renouvellement de l’air sur la facture énergétique.